USA : Wells Fargo écope d'une amende de 3 milliards de dollars

USA : Wells Fargo écope d'une amende de 3 milliards de dollars

La banque américaine Wells Fargo a été frappé vendredi d'une amende de 3 milliards de dollars par les autorités fédérales après que l'institution bancaire en difficulté eut créé des millions de faux comptes pendant des années.

Le règlement avec le département de la Justice et la Securities and Exchange Commission (SEC) résout les responsabilités criminelles et civiles de Wells Fargo pour le scandale des faux comptes qui a éclaté il y a près de quatre ans.

Les procureurs ont fustigé Wells Fargo pour « la taille, la portée et la durée stupéfiantes » du comportement illégal découvert dans l’une des banques les plus grandes et les plus puissantes d’Amérique.

Dans le cadre de l’accord, la banque a admis qu’entre 2002 et 2016, elle a falsifié des dossiers bancaires, nui aux cotes de crédit des clients, utilisé illégalement leurs informations personnelles et collecté à tort des millions de dollars en frais et intérêts.

« L’annonce d’aujourd’hui devrait servir de rappel brutal qu’aucune institution n’est trop grande, trop puissante ou trop connue pour être tenue responsable et faire face à des poursuites pour ses actes répréhensibles », a déclaré dans un communiqué le procureur Andrew Murray du District ouest de la Caroline du Nord.

Le règlement de la SEC et du département de la Justice laisse toujours ouverte la possibilité que des employés actuels et anciens de Wells Fargo puissent être poursuivis. En vertu de cet l’accord, Wells Fargo admet que ses cadres supérieurs étaient au courant de ces activités illégales depuis longtemps.

« Les principaux dirigeants de la banque communautaire étaient au courant des pratiques de jeu illégales et contraires à l’éthique dès 2002 », peut-on lire dans le texte du règlement.

Les autorités ont déclaré que les cadres supérieurs de la banque communautaire « minimisaient les problèmes » en rejetant la faute sur « l’inconduite individuelle au lieu du modèle de vente lui-même ».