Une tempête de sable exacerbe l'effet de la pollution à Pékin

Une tempête de sable exacerbe l'effet de la pollution à Pékin

Des usagers de la route dans la tempête de sable et la pollution à Pékin, le 15 mars 2021 / Crédit photo: AFP

Un épais brouillard jaunâtre a envahi lundi la capitale chinoise, qui a été frappée d'une spectaculaire tempête de sable, venue aggraver la pollution anthropique.

La fusion des deux phénomènes a eu des effets néfastes sur la santé de la population pékinoise et a réduit la visibilité à quelques centaines de mètres.

La municipalité de Pékin a suspendu toutes les activités sportives en extérieur dans les établissements scolaires et a conseillé aux personnes souffrant de problèmes respiratoires de ne pas sortir de chez elles. Certains habitants se sont toutefois rendus à leur travail, en se protégeant la tête et les yeux. Les tempêtes de sable, en provenance du proche désert de Gobi, sont fréquentes au printemps dans le nord de la Chine, mais les Pékinois n’avaient pas constaté un ciel aussi chargé depuis des années.

La qualité de l’air était jugée « dangereuse » par le site spécialisé aqicn.org. Le niveau des particules PM10 atteignait la limite de 999 en début de matinée, un taux près de vingt fois supérieur aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Celui des particules PM2,5, encore plus nocives, était de 567, un niveau rarement atteint ces dernières années à Pékin.