Un bébé de 11 mois survit au massacre de 5 membres d'une même famille

Un bébé de 11 mois survit au massacre de 5 membres d'une même famille

Un bébé / Crédit photo: VDN

Un bébé de 11 mois a survécu à un massacre au cours duquel cinq membres d’une même famille ont été tués dans l'État libre, dans le centre de l’Afrique du Sud, a indiqué mardi la police sud-africaine.

Les victimes ont été abattues et brûlées à l’intérieur de leurs maisons dans le village de Marakong, alors que le bébé a été frappé au nez avec une poterie et se trouve dans un état grave à l’hôpital, a déclaré le colonel Thandi Mbambo.

«Les corps des victimes, dont l’âge varie entre 22 et 36 ans, ont été retrouvés brûlés dans une cabane, tandis que le petit-fils de 11 mois aurait été frappé par une poterie sur le nez et reçoit actuellement des soins médicaux dans un hôpital local», a déclaré Mbambo à la presse.

Le commissaire provincial, le général de division Solly Lesia et le commandant du district de Thabo Mofutsanyan, Jan Tsotsetsi, ont lancé une chasse à l’homme pour retrouver les tueurs.

Ils ont déclaré que «le mobile du meurtre est actuellement inconnu et un cas de meurtre, d’incendie criminel et de tentative de meurtre a été ouvert pour une enquête plus approfondie».

L’insécurité reste l’un des graves problèmes qui ternissent l’image de l’Afrique du Sud. Un récent rapport du groupe de sondage mondial « Gallup » a classé l’Afrique du Sud cinquième pays le plus dangereux au monde.

Des chiffres officiels ont montré que les crimes graves, en particulier les meurtres, ont continué d’augmenter dans le pays durant 2020.

En moyenne, l’Afrique du Sud enregistre 58,4 meurtres par jour, soit un taux de 35,8 meurtres pour 100.000 personnes, selon le dernier recensement démographique.