Samia Akariou : "La casquette de réalisatrice artistique n’est pas chose fortuite"

Samia Akariou : "La casquette de réalisatrice artistique n’est pas chose fortuite"

L'actrice Samia Akariou s'exprime lors d'une conférence de presse, le 9 novembre 2021 à Salé / Crédit photo: MAP

La comédienne et artiste marocaine Samia Akariou a relevé, mardi à Salé, que son entrée dans le monde de la réalisation artistique n'était pas chose fortuite, en ce sens qu'il s'agit du cheminement d’une longue carrière d’actrice jalonnée de nombreuses œuvres artistiques couronnées de succès.

Intervenant lors d’une conférence de presse à l’occasion d’un hommage qui lui a été rendu à l’occasion de la 14ème édition du Festival International du Film de Femmes (FIFFS), Akariou a affirmé avoir « bénéficié au cours de ses études à l’Institut supérieur d’Art dramatique et d’Animation culturelle d’une formation globale », passant en revue son long parcours artistique marqué par de nombreuses œuvres théâtrales et cinématographiques à succès.

« Devenir un réalisateur après une carrière d’acteur n’est pas une spécificité marocaine », a-t-elle tenu à souligner, relevant dans ce sens que de nombreux acteurs internationaux sont passés à la réalisation après une longue carrière d’acteur, à l’instar de l’acteur français Guillaume Canet.

Comédienne, scénariste et réalisatrice, la carrière de Samia Akariou est riche en œuvres cinématographiques, théâtrales et télévisuelles. Elle compte à son actif de nombreuses collaborations avec d’éminents cinéastes marocains et étrangers.

Parmi ses œuvres cinématographiques figurent « Lala Hobby », « Les amis d’hier », « Kid Ensa », « Le café de la plage », « Ali Rabia et les autres » et « L’homme qui brodait des secrets ». Akariou a aussi participé à des films internationaux tels que « Les jardins d’eden » et « Rules of engagment » et à des téléfilms et séries à succès dont « El-Bekma », « Ras el mhaine », « Safia & Houssaine », « Bnat lalla Mennana », « Bab al bahar » et « Sir Al Morjane ».

Akariou, qui a réalisé deux téléfilms et une série comique de 30 épisodes, est également scénariste et co-auteure de plusieurs projets: « Bnat lalla Mennana », « Sir Al Morjane » et « Bab al bahar ».

L’actrice réalisatrice marocaine a participé à différents festivals nationaux et internationaux où elle a reçu plusieurs prix. Parmi ses pièces théâtrales les plus connues l’on cite « Saken », « Bnat lala Mennana », « Keid rjal », « Marsoul el hobe », « Harraz Aouicha » et « Jnan Chiba » avec feu Tayeb Seddiki.

Le coup d’envoi de la 14ème édition du FIFFS, a été donné, lundi soir au Centre cinématographique « HollyWood » à Salé. La cérémonie d’ouverture de cette édition, organisée jusqu’au 13 novembre à l’initiative de l’Association Bouregreg, sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, a été ponctuée par l’hommage rendu à Akariou.