Peine de mort requise contre un homme jugé pour le meurtre de 19 handicapés

Peine de mort requise contre un homme jugé pour le meurtre de 19 handicapés

Marteau de juge

Le Parquet japonais a requis, lundi, la peine capitale à l'encontre de Satoshi Uematsu, jugé pour le meurtre de 19 handicapés mentaux en 2016, un massacre qui avait traumatisé le Japon.

« Nous demandons la peine de mort », a déclaré un représentant du bureau des procureurs de Yokohama, dans la banlieue de Tokyo.

Jugé pour six chefs d’accusation, dont celui d’homicide volontaire, M. Uematsu n’a pas nié les faits et assuré avoir agi en étant pleinement responsable, bien que son avocat ait plaidé qu’il était sous l’emprise de stupéfiants.

Le 26 juillet 2016, Uematsu s’était introduit en pleine nuit dans un centre pour handicapés mentaux à Sagamihara, dans la banlieue ouest de Tokyo, lieu où il avait auparavant travaillé.

Il était passé de chambre en chambre pour poignarder les résidents, laissant 19 morts et 26 blessés, dont la moitié grièvement. Il s’était ensuite rendu à un commissariat, avec ses couteaux ensanglantés sur lui, pour avouer son crime.

Le verdict est attendu le 16 mars.