Mali : Création d'une Force d'intervention rapide contre le terrorisme

Mali : Création d'une Force d'intervention rapide contre le terrorisme

Les Forces armées du Mali (FAMA) ont été dotées d'une Force d'intervention rapide (FIRA), placée sous l'autorité du chef d'état-major général des armées, selon un décret présidentiel rendu public mercredi.

La nouvelle unité est chargée de planifier, de coordonner et de conduire les opérations visant « à produire des effets opérationnels décisifs », de lutter contre les organisations terroristes et criminelles, de participer à la libération d’otages, de protéger les hautes personnalités militaires et civiles ainsi que les installations sensibles et de compléter les Forces spéciales au besoin, précise le décret.

« Elle peut intervenir sur l’ensemble du territoire contre toute menace dirigée contre la défense et l’intégrité du territoire », a souligné la même source, ajoutant que la FIRA serait dirigée par un officier général ou supérieur dénommé « Commandant » dont l’identité n’a pas encore été dévoilée.

Ce dernier est nommé par décret présidentiel, sur proposition du ministre des Forces Armées et détient le rang de Sous-chef d’État-major général des armées. Il sera assisté par un commandant en second qui va assurer la continuité des opérations en cas d’absence ou d’empêchement du commandant principal.

La création de la FIRA vient s’ajouter à d’autres initiatives de lutte contre le terrorisme comme le Bataillon autonome des forces spéciales et des Centres d’aguerrissement, et la Force spéciale antiterroriste (FORSAT).

Depuis 2012, le Mali fait face à une expansion terroriste créant une profonde crise sécuritaire, politique, économique et humanitaire.