L'ONU s’inquiète des dommages causés par l’éruption du volcan des Tonga

L'ONU s’inquiète des dommages causés par l’éruption du volcan des Tonga

Le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires s’est dit inquiet pour deux îles, Mango et Fonoi, après des vols de surveillance ayant permis de constater "des dommages immobiliers considérables" après l'éruption volcanique de samedi dernier.

Les Bureau onusien a assuré qu’aucun contact n’a pu être établi avec des habitants.

« Un signal de détresse actif a été détecté sur Mango », selon l’ONU. L’île est habitée par une trentaine de personnes, selon le recensement officiel.

D’après les Nations unies, de graves dégâts sont signalés sur les plages de l’ouest de la principale île des Tonga, Tongatapu. Des maisons et des hôtels sont soit détruits, soit très endommagés, et deux personnes sont portées disparues.

Aucun détail sur les disparus n’a été communiqué. Le frère d’une Britannique de 50 ans emportée par le tsunami a annoncé sur la chaine de télévision BBC que le corps sans vie de sa soeur avait été retrouvé. C’est le premier décès recensé dans les Tonga après la catastrophe.

Trois jours après l’éruption et le tsunami, les informations venant des Tonga sont ténues, les communications étant quasiment coupées.