Le Maroc élu au Comité des Droits de l’Homme de l’ONU

Le Maroc élu au Comité des Droits de l’Homme de l’ONU

Drapeau marocain / Crédit photo: MAP

Le Maroc a été élu, jeudi, en la personne du Professeur Mahjoub El Haiba comme expert au Comité des Droits de l’Homme au terme d’un vote qui a eu lieu à New York, à l’occasion de la 38ème Réunion des Etats parties au Pacte International relatif aux droits civils et politiques civils et politiques.

Plébiscité par 127 voix sur les 171 votants, parmi 14 autres concurrents en lice pour les 9 sièges à pourvoir audit Comité, l’expert marocain siégera pour un mandat de quatre ans au sein de cette instance onusienne chargée de surveiller la mise en œuvre des engagements incombant aux Etats parties en vertu du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, ratifié à ce jour par 173 pays, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Ancien Secrétaire général du Conseil consultatif des Droits de l’Homme (actuel Conseil national des Droits de l’Homme) et Premier Délégué Interministériel aux Droits de l’Homme au Maroc, M. El Haiba est professeur de l’enseignement supérieur de Droit public, droit de l’aménagement du territoire, droits de l’Homme et droits humanitaire international au sein des plusieurs universités du Royaume.

Il possède une profonde connaissance des mécanismes internationaux des droits de l’Homme et une expérience de longue date couvrant un vaste ensemble de questions liés aux droits de l’Homme dont notamment, la justice transitionnelle, le droit de l’environnement, le droit de l’eau et le droit humanitaire, ce qui lui a valu d’être nommé consultant auprès de plusieurs organismes régionaux et internationaux.

L’élection du Professeur El Haiba est le couronnement d’une vaste campagne diplomatique de promotion menée par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, dans le cadre de sa stratégie visant à garantir une plus grande visibilité et une présence marocaine influente sur la scène internationale, conformément aux hautes orientations du Roi Mohammed VI, conclut le communiqué.