"L'automne des pommiers" de Mohamed Mouftakir remporte le grand prix du FICAK

"L'automne des pommiers" de Mohamed Mouftakir remporte le grand prix du FICAK

Affiche du film "L'automne des pommiers" du réalisateur marocain Mohamed Mouftakir

Le film "L'automne des pommiers" du réalisateur marocain Mohamed Mouftakir a remporté, samedi, le grand prix de la 22ème édition du Festival international du cinéma africain de Khouribga (FICAK).

Le Prix du Jury (Section Fiction) baptisé au nom de feu Noureddine Saïl a été remporté par le film « J’irai au diable » de la réalisatrice tunisienne Ismahane Lahmar.

Le prix de la mise en scène « Idrissa Ouédraogo » est revenu au réalisateur égyptien Magdi Ahmed Ali (Egypte) pour son film “In, 2 Talaat Harb”.

Le prix du Scénario qui porte le nom de Samir Farid a été décroché par le film « La nuit des rois » de Philippe Lacôte représentant la Côte d’Ivoire.

Le prix de la meilleure interprétation féminine a été décerné à Girley Chalène pour son rôle dans le film « The White Line » de Desiree Kahikopo (Namibie).

Le prix de la meilleure interprétation masculine baptisé feu « Mohamed Bastaoui » est revenu à l’acteur Michael Wawuyo Sr pour son rôle dans le film “A Taste Of Our Land” du réalisateur Amuli Yuhi (Rwanda).

La Mention spéciale d’honneur du jury a été remise au film « In, 2 Talaat Harb » de Magdi Ahmed Ali (Egypte) et à l’acteur marocain Mohamed Tsouli dans son rôle dans le film « L’automne des pommiers » de Mohamed Mouftakir.

Le jury a également décerné la mention d’honneur à l’actrice Dyness Daisy Lungu pour son rôle dans le film « Maria Kristu » de Paul. S. Wilo (Zambie) et à la troupe de chorégraphie et de chant du film « La nuit des rois » de Philippe Lacôte (Côte d’Ivoire), et une autre mention d’honneur pour la qualité de l’image au long-métrage « Oliver Black » de Tawfik Baba.

Dans la Section longs-métrages documentaires, le grand prix « Najib Ayyed » a été attribué au film « Marcher sur l’eau » de Aïssa Maïga (Niger). Le Prix du Jury baptisé au nom du réalisateur béninois Paulin Soumanou Vieyra a été remis à la réalisatrice Mia Lekou (Kenya) pour son film « The Letter ».

La Mention spéciale du jury du film documentaire est revenue au court-métrage « Broken Mirrors » de Othmane Saâdouni.

Le prix Don Quicotte a été attribué au long-métrage « Oliver Black » de Tawfik Baba, qui a également remporté le prix de la Critique, décerné par la Fédération africaine de la critique cinématographique (FACC).

A cette occasion, un hommage appuyé a été rendu au réalisateur et acteur marocain, Mohamed Choubi en reconnaissance de ses précieuses contributions au cinéma, au théâtre et à la culture.

Le cinéma burkinabé est l’invité d’honneur de la 22ème édition du FICAK qui se tient du 28 mai au 04 juin à Khouribga sous le haut patronage du Roi Mohammed VI. Cinq films de cinéastes burkinabè de renom ont été projetés à cette occasion.