Jazouli s’exprime sur la Zone de Libre Echange continentale Africaine

Jazouli s’exprime sur la Zone de Libre Echange continentale Africaine

Le ministre délégué chargé de la coopération africaine, Mohcine Jazouli.

Le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Mohcine Jazouli, a réitéré mercredi l'attachement du Maroc et son engagement à contribuer à l'avancement des travaux pour voir triompher la Zone de Libre Echange continentale Africaine (ZLECAf), socle de l'intégration économique africaine, et donc puissant levier du développement du continent.

« Le Royaume du Maroc souhaite réitérer son attachement et son engagement à contribuer à l’avancement des travaux pour voir triompher la ZLECAf, socle de l’intégration économique africaine et donc puissant levier du développement du continent », a dit le ministre à l’occasion de la 21e session extraordinaire du Conseil Exécutif de l’Union Africaine (UA), tenue par visioconférence.

Intervenant à cette occasion, M. Jazouli a rappelé que, lors du Sommet extraordinaire de l’UA sur la ZLECAf en 2018, le Roi Mohammed VI avait affirmé que : « Le Maroc croit à un co-développement fondé sur la coopération intra‑africaine et la complémentarité économique, sur la solidarité active et la mutualisation des moyens et des efforts ».

Il est « essentiel » de parachever la vision commune de la ZLECAf, qui consiste à travailler sur la base des complémentarités africaines pour développer le commerce intra-africain, à favoriser l’emploi de la main d’œuvre africaine, à industrialiser l’Afrique, et à assurer une montée dans les chaines de valeurs mondiales du « made in Africa », a souligné le ministre délégué lors de cette réunion ministérielle dédiée à la question de la ZLECAf.