IA: Meta visé par 11 plaintes en Europe

IA: Meta visé par 11 plaintes en Europe

Crédit: Reuters

Le géant américain des réseaux sociaux Meta (Facebook, Instagram) est visé par des plaintes dans 11 pays européens pour un projet d'utilisation "illégale" des données personnelles de ses utilisateurs dans un programme d'intelligence artificielle, selon un communiqué de l'association Noyb.

L’ONG viennoise demande aux autorités d’intervenir « en urgence » pour empêcher la mise en œuvre de cette nouvelle politique de confidentialité, prévue le 26 juin.

 

Si certaines données publiques sont déjà utilisées pour entraîner les modèles d’IA générative, Meta veut aller plus loin et « carrément prendre » l’ensemble des données de ses milliards d’utilisateurs collectées depuis 2007, dans le but de s’en servir dans le cadre d’une « technologie expérimentale d’IA sans aucune limite », précise Noyb. « Ils disent en substance qu’ils peuvent utiliser n’importe quelle donnée de n’importe quelle source pour n’importe quel objectif et les mettre à la disposition de n’importe qui dans le monde », dénonce le fondateur de l’ONG, Max Schrems.

 

Et tout ceci sans demander le consentement de l’internaute, pourtant requis par le règlement européen de référence sur la protection des données (RGPD).

 

Après ces 11 États, dont la France, la Belgique ou encore l’Allemagne, des procédures seront engagées dans les autres pays de l’UE dans les prochains jours.