Fête clandestine : Un jeune homme se tue en tentant d'échapper à la police

Fête clandestine : Un jeune homme se tue en tentant d'échapper à la police

Un jeune homme, âgé de 21 ans, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche à Anvers (nord de la Belgique), en tentant d'échapper à un contrôle de police après une fête clandestine (lockdown party), a annoncé le parquet.

« La police est intervenue aux alentours de 04h00 du matin dans un hôtel (…) à Anvers après plusieurs appels pour nuisance sonore dans une chambre située au dernier étage de l’établissement, » a indiqué le parquet, cité par les médias locaux.

Les huit personnes prenant part à cette fête clandestine ont alors essayé de se cacher, dont la victime qui a chuté du 4ème étage, apparemment en tentant de s’échapper par la fenêtre de la chambre, a précisé la même source.

Les rassemblements de plus de quatre personnes à l’extérieur sont actuellement interdits en Belgique dans le cadre des mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus.

Tout en déplorant le décès du jeune homme, le bourgmestre (maire) d’Anvers, Bart De Wever, a insisté que « c’est dans l’intérêt général que les services de sécurité interviennent et ils sont là pour nous aider au besoin ».

« Les policiers de tout le pays ont prouvé au cours de l’année écoulée qu’ils travaillaient avec professionnalisme et intégrité dans des circonstances exceptionnelles », a-t-il ajouté, soulignant que « la mort d’une personne si jeune nous confronte douloureusement aux conséquences sur le bien-être mental, en particulier des jeunes, de longues périodes de confinement ».