Des failles de sécurité détectées dans le logiciel de visio-conférence Zoom

Des failles de sécurité détectées dans le logiciel de visio-conférence Zoom

La Défense nationale a publié un bulletin de sécurité ce vendredi 3 avril, avertissant des failles présentes dans le logiciel de visio-conférence Zoom.

L’application connait un succès tonitruant depuis les mesures de confinement appliquées dans le monde entier. Des millions d’utilisateurs ont afflué sur la plateforme, mais le logiciel présente des failles de sécurité.

 

Selon la Défense Nationale, une faille présente dans le logiciel « permet à un attaquant de voler les informations d’identification et d’authentification  de Windows à l’aide d’un lien malveillant envoyé à un utilisateur exécutant Zoom sur sa machine ».

Il est recommandé de changer immédiatement de solution de visio-conférence. Microsoft Teams, Hangouts, U Meeting ou Skype, sont des alternatives au logiciel Zoom.

En réponses aux critiques, le dirigeant de Zoom explique qu’en « Décembre 2019, le nombre maximum d’utilisateurs atteignait 10 millions de personnes en simultané », aujourd’hui « on atteint plus de 200 millions ».

Pris de court par cet afflux massif du au confinement, le PDG de Zoom affirme que les équipes « travaillent 24h sur 24 » afin « d’appréhender cette vague d’utilisateurs »,  et a admis que le service  » n’a pas respecté les standards attendus en terme de sécurité ».