BEI-GCAM : Accord de financement de 200 M€ pour l’agriculture marocaine

BEI-GCAM : Accord de financement de 200 M€ pour l’agriculture marocaine

Le siège de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) à Luxembourg.

La Banque européenne d'investissement (BEI) et le groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) ont signé, mercredi, un accord de financement de 200 millions d'euros pour pour soutenir les entreprises marocaines dans le secteur de la bio-économie et de l'agriculture avec une attention particulière pour le développement durable.

Signé par la vice-présidente de la BEI, Emma Navarro et le président du directoire du GCAM, Tariq Sijilmassi, en présence du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, cet accord a pour objectif premier d’appuyer et accompagner la mise en œuvre de la nouvelle stratégie agricole du Royaume « Génération Green 2020-2020 », indique un communiqué conjoint des deux parties.

Cette ligne de crédit porte sur le financement des chaines de valeurs agricoles, toutes productions confondues et touche l’ensemble de l’écosystème y afférent (production, stockage, logistique, conditionnement, emballage, transformation, commercialisation, etc). Y sont éligibles l’ensemble des segments de production alimentaire, amont et aval (exploitations agricoles, coopératives agricoles, Groupements d’intérêt économique, petites et moyennes entreprises, très petites entreprises, etc).

Elle cible en particulier les investissements productifs et générateurs d’emplois et de valeur ajoutée et ce en parfait accord avec les orientations de « Génération Green 2020-2030 ».

Ce soutien d’envergure fait aussi partie de la mobilisation de l’Union européenne (UE) face à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), fait savoir le communiqué, ajoutant que ce prêt sera accompagné d’une assistance technique pour appuyer le GCAM dans la digitalisation des chaines de valeur agricoles et le financement vert.

La BEI mobilisera également des ressources additionnelles pour accompagner le GCAM et ses clients à travers une assistance technique ciblée qui permettra d’une part de soutenir la digitalisation de ce secteur et l’emploi du « big data » et, d’autre part, de développer des mesures et actions en faveur de l’environnement.