Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech

Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech

Photo d'illustration

La maison Artcurial Maroc organisera le 30 décembre prochain à Marrakech la 5ème édition de la vente évènement "Un Hiver Marocain" à La Mamounia, le rendez-vous incontournable des amateurs d'art.

Cette vacation se divise en trois chapitres, à savoir Majorelle & ses Contemporains qui dévoilera des œuvres d’artistes tels que Dinet, Ackein, Boutet de Monvel ou encore Roubtzoff, le chapitre Art Moderne & Contemporain, qui présentera des artistes qui ont marqué le XXe siècle, au Maroc et dans le monde : Chaïbia, Melehi, Gharbaoui ou encore El Glaoui ainsi que Chagall, Picasso, Matisse ou Miró et l’Art Contemporain Africain qui présentera une sélection d’artistes modernes établis et de la scène contemporaine, indique Artcurial Maroc dans un communiqué.

Actuellement présentées dans le Musée Mohammed VI à Rabat, des photographies de Malick Sidibé et Seydou Keïta seront offertes à la vente, fait savoir la même source, qui note que l’exposition à la Mamounia à Marrakech aura lieu du 26 au 30 décembre, jour de la vente aux enchères.

« Nous sommes très heureux de revenir dans ce magnifique écrin qu’est la Mamounia pour cette nouvelle session d’un Hiver Marocain. Pour Majorelle et ses contemporains, cette session dévoilera des oeuvres rares et historiques de Boutet de Monvel, Ackein, Dinet et Majorelle », a fait savoir Olivier Berman, directeur d’Artcurial Maroc, cité dans le communiqué.

« L’art moderne et contemporain réunit des artistes de différents horizons dans un même catalogue. Ils sont marocains tels que Chaïbia et Melehi, africains à l’exemple d’Aboudia ou encore Sidibé et enfin Chagall, Picasso, Matisse et Miró. Ils sont pour la première fois présentés dans une vente aux enchères au Maroc », a-t-il dit.

Et de souligner que cet évènement « conforte » la place qu’occupe Marrakech aujourd’hui sur le marché de l’art.

Majorelle & ses Contemporains

En décembre 2019, pour sa vente inaugurale, Artcurial Maroc décrochait une enchère record au Maroc: Le fils d’un Saint M’rabeth, d’Etienne Dinet a été adjugé 1,2 M€ / 13,2 MAD frais inclus.

Parmi les quatre-vingts lots qui composent cette vente, cinq œuvres de Jacques Majorelle seront proposées, dont une huile de 1920, intitulée Les couvertures noires est estimée à 58.000 – 78.000 € / 600.000 – 800.000 MAD.

Une exceptionnelle et rarissime Vue de Fès, 6h par Boutet de Monvel, (250.000 – 350.000 € / 2 500.000 – 3 500.000 MAD).

Cinq œuvres d’Etienne Dinet sont proposées dont, Fillettes dansant, (270.000 – 360.000 € / 2.900.000 – 3.900.000 MAD).

Une importante toile, Souk au tapis, 1921 par Marcelle Ackein, (100.000 – 150.000 € / 1.100.000 – 1.650.000 MAD) Rahmouna, de Roubtzoff est estimée à 40 .000 – 60.000 € / 440.000 – 660.000 MAD.

Des œuvres de Bridgman, Herrera, Legrand, Girardet ou encore Washington seront également en vente.

Art moderne et contemporain

Lors de cette vacation, poursuit le communiqué, seront mises en vente des œuvres d’artistes marocains, provenant de collections privées du royaume, à l’exemple de Gharbaoui (27.000 – 34.000 € / 280.000- 350.000 MAD) ou encore Chaïbia (32.000 – 42.000 € /350.000 – 450.000 MAD).

Une œuvre historique de Melehi – socle de l’École des Beaux- Arts de Casablanca- datant de 1970, année cruciale dans le travail de l’artiste, fera partie de la vente. Sa Composition est estimée 95.000 – 145.000 € / 1.000.000 – 1.500.000 MAD. La Flamme, œuvre symbolique d’une taille rarissime (2.30 mètres sur 1,70 mètre), est estimée à 95.000 – 145.000 € / 1.000.000 – 1.500.000 MAD.

D’autres artistes marocains seront présents, tels que Demnati, Yacoubi, Ben Dahman, Fatmi…

La vente proposera des œuvres d’exception de l’art moderne international. En pièce maîtresse de la vente, l’huile sur toile de Marc Chagall, Les amoureux au carré vert, est estimée à 1.300.000 – 1.600.000 € / 13.200.000-16.500.000 MAD. Le peintre décrit la couleur comme « un rayon de liberté, source et fondement de l’art ». Il réalise cette œuvre aux couleurs chatoyantes, confiée à Artcurial Maroc par un collectionneur américain aux racines marocaines.

L’encre sur papier, l’Odalisque étendue d’Henri Matisse est estimée à 150.000 – 200.000 € / 1.700.000 – 2.200.000 MAD.  » Les odalisques, je les ai vues au Maroc, ce qui me permet de les peindre maintenant pour de vrai…  » Henri Matisse.

Une aquarelle, gouache et encre sur papier de Joan Miró est, quant à elle, estimée 110.000 – 140.000 € / 1.200.000 – 1.500.000 MAD.

Une grande encre et plume sur papier, (50,70 x 65,80 cm) de Pablo Picasso, Chevalier et picador dans l’arène, estimée 200.000 – 300.000 € / 2.200.000 – 3.300.000 MAD, occupe une place majeure dans cette vente.

Art contemporain africain

La section dédiée à l’art contemporain africain de la vente mettra à l’honneur les artistes modernes actuellement plébiscités par les collectionneurs privés et institutionnels. Une grande œuvre de Pilipili (estimée 130.000/190.000 MAD) artiste emblématique du Hangar, centre d’art créé au Congo, dont les représentations oniriques de la nature ont récemment emballé les ventes aux enchères à Paris sera proposée à la vente.

Une exceptionnelle tour « Seattle » du maquettiste Bodys Isek Kingelez, dont les rêves afro-futuristes qui prennent corps sous la forme de villes pop sorties de son imaginaire ont été consacrés par des expositions à la Fondation Louis Vuitton, à la Fondation Cartier et au Museum of Modern Art de New York (une des toutes premières expositions monographiques pour un artiste africain), sera également présentée.

La scène émergente d’Afrique des artistes recherchés par des collectionneurs marocains sera représentée. On retrouvera l’incontournable Aboudia, qui vit entre Abidjan et Brooklyn et dont les prix suivent une trajectoire fulgurante depuis quelques mois aux États-Unis. Une œuvre en technique mixte, collage et carton sera proposée à une estimation attractive de (330.000 – 550.000 MAD) aux côtés d’œuvres sur papier. Plusieurs artistes de l’Afrique de l’Est seront présentés dont une grande scène « à la Breughel » du Kényan Joseph Bertiers, une toile de l’Ougandais Arim Andrew et une œuvre sur papier de Tsham.

Afin de rendre hommage aux artistes femmes, particulièrement actives et en demande sur le marché de l’art contemporain africain, seront présentées deux œuvres textiles de l’artiste angolaise Ana Silva et de sa compatriote Keyezua ainsi que des œuvres de Adjaratou Ouédraogo et Lizette Chirrine et Joana Chomali..

Enfin, la section se clôturera par les photos emblématiques des artistes maliens Malick Sidibé et Seydou Keïta, ajoute le document qui précise que lors de cette vente évènement, Artcurial Maroc est heureuse d’accompagner et de soutenir l’association Chourouk.

Des œuvres d’artistes contemporains marocains : Rabi’, Belamine, El Baz, Yamou, Binebine, Hajjaj, Zemmouri, Boujemaoui, Mourabiti, Cherkaoui, Belbzioui, Bouhchichi et Erruas, seront vendues ; la totalité de l’adjudication sera versée à l’association Chourouk, en faveur de la construction d’une école maternelle à Tahenaout, aux environs de Marrakech.