Apple va équiper ses Mac par ses propres puces, abandonnant Intel

Apple va équiper ses Mac par ses propres puces, abandonnant Intel

Le géant américain de l'informatique Apple a annoncé lundi qu’il allait équiper ses Mac par des puces qu’il produira lui-même, abandonnant son partenariat avec Intel, qui a alimenté la gamme d'ordinateurs d'Apple au cours de la dernière décennie.

Lors d’une conférence avec ses développeurs, le groupe américain a également annoncé des mises à jour de ses systèmes d’exploitation pour téléphones, Mac, tablettes et montres.

Ce changement donnera à Apple plus de contrôle sur son propre destin, mais il est risque d’ajouter des complications à court terme à ses clients et ses développeurs.

Apple a déclaré que la transition vers les puces pour Mac offrira de meilleures performances, en particulier à des niveaux de puissance inférieurs, ainsi que la possibilité d’intégrer plus étroitement le logiciel, le matériel et le processeur.

Les premiers Mac sous Apple apparaîtront avant la fin de l’année, a déclaré le PDG Tim Cook, tandis que la transition globale devant prendre deux ans. Apple a également promis que son logiciel prendrait en charge les Mac à processeur Intel « pour les années à venir ».

La société développe une nouvelle gamme de puces Apple pour alimenter le Mac, mais a déclaré que le fait d’avoir les ordinateurs, les tablettes et les téléphones de la société sur la même architecture de puce fondamentale apportera des avantages à long terme.

Le groupe a indiqué que toutes ses propres applications, y compris des applications professionnelles comme Logic et Final Cut Pro, étaient déjà conçues pour fonctionner de manière native sur les puces Apple et Intel.